Thérapie des cycles de vie (ICV)

 
Pour quel public ?

 

L'ICV est autant indiquée pour les personnes ayant subi des traumatismes à l'âge adulte que dans l'enfance, y compris la petite enfance (de 0 à 3ans).

.

 

Les principes de l'ICV ?

L'intégration neuronale et la dissociation

La thérapie ICV favorise l'intégration neuronale qui renforce le sentiment personnel de cohérence interne et permet une bonne régulation émotionnelle. 

Chez une personne ayant connu un traumatisme, tout se passe comme si une partie d'elle vivait encore à la période de ce trauma. Par exemple, un homme rescapé d'un accident de voiture va subir l'intrusion d'images mentales de l'accident (flash-back) comme s'il y était, alors que l'événement est terminé. On parle alors de dissociation. Chez cette personne, une partie d'elle est bel et bien dans le présent tandis qu'une autre vit dans le passé du trauma.

La thérapie ICV (Intégration du Cycle de la Vie) est une thérapie psycho-corporelle qui traite les souffrances du passé (traumatismes récents ou plus anciens, maltraitance ou négligence durant l'enfance, abus sexuels, relation sentimentale douloureuse...), afin de vivre pleinement sa vise dans le présent. Cette thérapie s'inspirent des neurosciences et des théories de l'attachement et vise à établir ou rétablir une bonne capacité de régulation émotionnelle, favorisant ainsi l'estime de soi, la confiance en ses ressources personnelles ainsi que la capacité d'adaptation aux évènements de vie difficiles.

En cas de traumas précoces et répétés, la dissociation peut être aggravée. Avant 2 ans les structures cérébrales responsables de la mémoire interne ne sont pas encore en place chez l'enfant. Ainsi, celui-ci peut avoir vécu un traumatisme précoce sans le savoir consciemment mais son corps "se souvient". Bien longtemps après le trauma, tout évènement anodin ayant une similarité avec le trauma va activer des sensations corporelles et des émotions pénibles sans que cet enfant devenu adulte ne comprenne pourquoi. Par exemple, une femme ayant subi des attouchements étant bébé par un oncle ressentira un mal de ventre dès qu'elle sera en sa présence ou encore, des douleurs génitales lors d'un rapport sexuel avec son partenaire.

La construction d'une base de sécurité interne

Les personnes qui ont pu développer dès la petite enfance une base de sécurité interne suffisamment solide ont une bonne intégration neuronale précoce. Elles acquièrent donc une meilleure capacité de régulation émotionnelle tout au long de leur vie. Cette base de sécurité interne se construit si les parents de l'enfant disposent eux-mêmes d'une base solide qui leur permet de "s'accorder émotionnellement" à leur enfant, c'est-à-dire de s'ajuster à ses besoins, de lui porter une attention , les soins et l'affection dont il a besoin pour son développement. On parle dans ce cas d'attachement "sécure" aux figures parentales.

 

Comment se déroule une Thérapie ICV  ?

La thérapie ICV utilise dans ses protocoles thérapeutiques deux éléments essentiels qui favorisent l'intégration neuronale et donc la création de nouvelles stratégies d'adaptation qui vont aider la personne à résoudre ses difficultés actuelles en puisant dans ses ressources (le thérapeute n'est là que pour guider ce processus).  Le premier élément concret est la ligne du temps, liste de souvenirs par ordre chronologique établie par le patient (avec l'aide du thérapeute si besoin). Le deuxième est l'accordage du thérapeute qui correspond à la qualité de présence et de réceptivité au vécu émotionnel du patient.

A partir de ces deux éléments, plusieurs protocoles ont été développés avec des formes légèrement différentes selon la problématique à traiter. Dans tous ces protocoles, le thérapeute lit plusieurs fois en une séance la ligne du temps de la personne pour activer deux formes de mémoires (la mémoire implicite et la mémoire explicite).

Chaque passage de la ligne du temps favorise l'intégration neuronale chez le patient, les souvenirs lut successivement et rapidement favorisent la conscience de la liaison entre ces souvenirs et ainsi une meilleur sensation d'unité.

 

Combien de temps dure une Thérapie ICV  ?

Il n'y a pas de durée type pour une thérapie ICV. Dans le cas de trauma isolés survenus à l'âge adulte, quelques séances peuvent suffire dans la plupart des cas. Dans le cas de problématiques plus complexes, la thérapie dure le plus souvent entre 1 et 3 ans.

Pour aller plus loin

- Le site de l'AFICV - Association Française d'ICV :  http://www.aficv.com/

- Vidéo présentant l’ICV, tournée avec le Dr Catherine Clément et Joanna Smith : http://www.dunod.com/sciences-sociales-humaines/psychologie/psychotherapie/pratiquer-licv

 

Fanny Kahalé

Psychologue clinicienne - Psychothérapeute T.C.C. 

40 rue de Fontenay  - 94300 Vincennes